Restaurants, pass sanitaire et adaptation : premier bilan

Nous faisons face à plusieurs cas de figure. Entre ceux qui ferment le mois d’aout, ceux qui sont restés ouverts, ceux qui font de la vente à emporter. Mais quel est le ressenti des restaurateurs après plus d’un mois de mise en place du pass sanitaire ?

Pour rappel, le pass sanitaire comprend soit une preuve de vaccination compète, soit une preuve de rétablissement du Covid-19 ou un test RT-PCR OU antigénique négatif de moins de 72 heures.

Le mise en place du Pass Sanitaire a bien entraîné une baisse de la fréquentation pour la grande majorité des professionnels.

Les dates à retenir

Le président de la République, Emmanuel Macron a annoncé le lundi 12 juillet 2021 que le pass sanitaire est obligatoire pour tous les bars, cafés et restaurants et est éligible depuis le 9 août 2021.

Initialement instauré jusqu’au 30 septembre 2021, l’état d’urgence sanitaire, a été mis en place par la loi du 31 mai 2021 et peut être prolongé jusqu’au 15 novembre 2021.

Discussions avec Irwin, François et Diego

Irwin, propriétaire d’un restaurant au coeur du centre-ville d’Écommoy proposant pizzas, pâtes, salades et viandes, annonce qu’il a fermé son restaurant au mois d’août. De son côté, peu de choses ont changé, à part le contrôle des clients à l’entrée du restaurant. Le restaurant a rouvert ses portes le jeudi 9 septembre.

D’autre part, François, dirigeant d’un bistro proposant une cuisine authentique et simple, des vins au naturel dans le 11è arrondissement de Paris, déclare que son activité a été impactée mais que la fréquentation reste bonne grâce aux touristes (américains). Quasiment complet, la législation du pass sanitaire n’a pas tellement joué sur la fréquentation de son restaurant. Avec une activité du midi un peu en baisse, les réservations du soir sont quasiment complètes.

Puis nous avons Diego, pâtes fraîches et sèches haut de gamme, qui voit la fréquentation de son établissement augmenté de 30% depuis la crise sanitaire.

Des clients compréhensifs

Nous avons des clients compréhensifs. Tout le monde comprend, les contrôles sont faits à l’entrée du restaurant. Pour les touristes américains, c’est un peu différent : ils nous présentent leur pass papier que le personnel vérifie avant de les installer.

C’est presque devenu un réflexe pour tout le monde : montrer son pass sanitaire (papier ou digital) pour accéder à un lieu de loisirs ou de culture. C’est presque sans surprise que tout le monde se plie aux règles.

Un personnel collaboratif

Le personnel est resté, tout le monde s’est fait vacciné, il n’y a pas eu de problème à ce niveau là. La sensibilisation des équipes a été faite avant la mise en place du vaccin et du pass sanitaire, tout le monde est collaboratif.

Le premier bilan

D’après un bilan de l’Association Française des Maîtres Restaurateurs de début septembre, le Pass Sanitaire a eu un impact négatif sur la fréquentation de leur établissement depuis le 9 août 2021.

Cette enquête, réalisée auprès de 607 professionnels, révèle qu’un tiers a observé une hausse (d’environ 7%), quant aux 2/3 retants, il s’agit d’une baisse de la restauration de -34%. La pénurie de personnel est toujours d’actualité et un vrai problème.

 

Un grand merci à Irwin, François et Diego pour leurs témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.